Le blog Cochonou existe depuis plus de 10 ans, dingue, non ! Forcément, si vous suivez nos aventures depuis le tout début, il y a de grande chance pour que la Grande Boucle n’ai presque plus aucun secret pour vous… Mais sait-on jamais, vous risquez tout de même d’apprendre 2-3 petites choses amusantes et insolites !

Il fut un temps où les coureurs réparaient eux même leur vélo sur le Tour de France !

Le premier organisateur de la course, Henri Desgrange, avait insisté pour que les cyclistes réparent eux-mêmes leurs propres vélos et finissent la course avec le même vélo qu’au départ.  C’est ainsi qu’Eugène Christophe, virtuel leader du Tour 1913, fut contraint de réparer lui-même sa fourche brisée. Souvenez-vous nous étions partis en pèlerinage sur les lieux du mythe l’année dernière. Il se raconte que le spectacle fut pour le moins comique, puisqu’il ne fallut pas moins de trois juges pour surveiller les exploits de forgeron du malheureux coureur.

12 millions de spectateurs sur la route chaque été pour voir passer le Tour de France!

Plus de 12 millions de spectateurs viennent assister à la compétition le long des routes, ce qui fait du Tour de France le plus grand événement sportif au monde. et encore on ne parle pas des 5 milliards de téléspectateurs partout sur la planète !

IMGP7996

Le peloton boit un peu plus de 40.000 litres d’eau par Tour de France !

C’est le mois de juillet en France, il fait chaud, parfois même très chaud… Et une bande de joyeux dingue se met en tête de parcourir un peu plus de 3.600 kms à bicyclette. Forcément ça donne soif !

La « pause pipi », une tradition du fairplay comme on en trouve que sur le Tour de France

Cinq heures de vélo par jour, c’est long. Et parfois, l’appel de la nature se fait sentir. C’est pourquoi il existe les « pauses pipi », où tous les coureurs doivent s’arrêter en même temps pour se soulager et ainsi empêcher qu’un cycliste en profite pour se hisser en tête de peloton. C’est quand même classe, le cyclisme.

Il fut un temps, où on se battait aussi pour être le dernier du Tour de France !

La « lanterne rouge », c’est le nom qu’on donne au dernier au classement général du Tour de France. Une tradition aussi vieille que le Tour, inspirée par la lumière qui signalait l’arrière des trains.

Si aujourd’hui personne ne parle plus du pauvre bougre, il fut un temps où il était intéressant de terminer à la dernière place. Dans les critériums d’après Tour, les organisateurs voulaient avoir le maillot jaune et la lanterne rouge et paradoxalement au fin fond du classement, on se battait pour être le dernier.

Lanternerouge

L’histoire n’est pas si vieille que ça, puisqu’en 1997, Philippe Gaumont, fait semblant d’être malade pour terminer dernier et attirer les médias à l’arrivée sur les Champs Elysées.

Ca « pédale » même les jours de repos !

Une journée de repos n’est jamais vraiment une journée de repos sur le Tour de France. Les cyclistes pare exemple pédalent au moins 2 heures par jour de repos pour réduire l’accumulation d’acide lactique. Côté caravane du Tour, figurez vous que nous aussi on turbine : nettoyage de véhicules, lessives, chargement des 2CV en saucisson…

Les coureurs aussi sont de grands enfants !

On parle ici beaucoup de la caravane du Tour de France, mais dans le peloton aussi il semblerait que l’on se marre bien. Souvenez vous en 2000, Lance Armstrong enfile une perruque pendant l’étape et simule une attaque. L’image vaut le détour, je vous glisse une petite vidéo.

Le Tour de France est parti 21 fois depuis l’étranger

Cette année le Tour prend son Grand Départ à Düsseldorf, en Allemagne. Ce sera donc le 22ème départ en dehors de l’hexagone et la 4ème fois en Allemagne. La dernière fois c’était il y a 30 ans et ça avait marqué les esprits puisque ce départ avait été organisé à Berlin Ouest au pied du Mur de Berlin qui n’était pas encore tombé. Grosse symbolique donc.

L’ardoisier du Tour de France , une tradition qui ne se perd pas

Assis à l’arrière d’une moto, il tient une ardoise dans sa main et une craie dans l’autre. Sa mission annoncer aux coureurs les écarts entre les différents groupes dans la course. Quand on sait que les coureurs sont maintenant équipés d’oreillettes, qu’ils sont donc en permanence reliés avec les voiture des directeurs sportifs qui les suivent, la mission à tout du folklore. Et c’est aussi ça la magie du Tour de France, des traditions qui passent les années et ne se perdent pas.

claire-ardoisiere-tdf

Aujourd’hui l’ardoisier est une ardoisière. Elle est du Morbihan et s’appelle Claire.

La moitié des spectateurs viennent pour la caravane du Tour de France

Avec ces quelques 160 véhicules, 45 minutes de spectacle non stop et ses mythiques 7 deudeuches Cochonou, le passage de la caravane du Tour est à n’en pas douté un moment qui marque l’histoire d’une vie d’enfant (ou de grand enfant) ! Une étude réalisée en 2013 auprès du public du Tour révèle que 47 % des spectateurs sont venus en priorité pour y voir la caravane publicitaire du Tour de France !

De vous à moi, je crois que j’aurai pu le parier ! :)