Etape Obernai/Esch-sur-Alzette


Une fois de plus, temps splendide! Il faut se badigeonner de crème solaire car la route est longue: 228 kms et 6 heures de route non stop!!!!

On fait le plein d’eau, chacun emmène son sac isotherm contenant un sandwich, un dessert et un fruit. Les véhicules ne s’arrêteront pas pendant le trajet et tout le monde prend ses précautions avant le départ!

Chaque voiture est équipée d’un talkie walkie. Il leur permet de signaler un véhicule à l’arrêt/en panne sur la route, un véhicule remontant la caravane ou tout autre danger potentiel. C’est aussi un moyen pour les chauffeurs de se détendre et de se tenir informés de l’avancée de la caravane (en avance? en retard?).

Tous les 3 ou 4 kilomètres, la caravane Cochonou doit de trouver à un point précis et à une heure définie. Cette fiche de route permet au responsable caravane de juger si ses véhicules sont en avance ou en retard sur le timing.

Je prend place dans la camionette Cochonou pendant la moitié du trajet.

C’est la 2CV qui ferme la caravane Cochonou.

Cette étape traverse l’Alsace Lorraine: une région magnifique! Et passe 3 cols de niveau 4 … ça s’annonce bien !!!

Nous voilà partis

Vous étiez très nombreux au bord de la route pour cette étape du Tour! J’ai été très impresionnée par la joie que peut procurer la passage de la caravane Cochonou (j’ignore si il en est de même pour les autres puisque je n’y étais pas :)))

Ce fût un grand moment d’émotion!

Le sport est définitivement un moyen pour rapprocher les gens et le Tour de France est sûrement une épreuve à part: accessible, convivial et populaire, le Tour est l’épreuve qui fait tomber les barrières de l’individualisme … et ça fait du bien!

La Diable, figure emblématique du Tour de France.

Il suit le Tour depuis une vingtaine d’années, va d’étape en étape, toujours non loin de la ligen d’arrivée … Je suis assez fière de l’avoir pris en photo avec une deuche vichy!

L’arrivée à Esch-Sur-Alzette

Sur la ligne d’arrivée, les deuches avec leurs hôtesses à leur bord, réalisent une chorégraphie, répétée quelques heures auparavant sur la route du Tour.

Je garde un souvenir ému de cette belle étape!


Derniers articles publiés

Soyez le premier à commenter !

Réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *