Après un peu plus 5.000 kilomètres de sourires et de bonne humeur, nos deudeuches sont finalement arrivées hier sur Paris pour l’ultime défilé de Gala sur les Champs Elysées !

Après notre départ de Chantilly en début d’après-midi et 110 petits kilomètre dans la campagne du Val d’Oise, notre petit cortège entre dans Paris sous les vivats de la foule massée derrière les barrières. Dans les talkie-walkies, les messages pleins d’émotion s’enchainent : « Merci les cochons de m’avoir supporté pendant 3 semaine » «  Vous êtes énormes, je vous aime et vous allez me manquer ».

Comme le veut la tradition, les 2CV Cochonou sont rejoint au niveau de la flemme rouge par tous les autres véhicules du dispositif. A la sortie du jardin du Louvres, Jéjé et son semi remorque, Denis et Gérôme avec leurs 2 camions nous attendent pour effectuer avec nous la dernière ligne droite de ce Tour 2016 !

Camille et Romuald, assis dans la mini 2CV électrique, prennent la tête du convoi alors que nous passons sous l’obélisque. Plus tôt dans l’après-midi, Alexandra avait goupillé avec les équipes une chorégraphie digne de la Patrouille de France. Les véhicules se positionnent en flèche pour attaquer la première ligne droite.

Au loin, l’Arc de Triomphe nous salue et m’offre quelques superbes photos sur fond de ciel bleu. A la différence des coureurs, la caravane du Tour n’effectue qu’une seule fois le Tour de l’Arc de Triomphe. Tout le monde tache d’en profiter un maximum, aujourd’hui Paris est à nous !

Après avoir effectué le plus grand virage en épingle du Tour, toute l’équipe se positionne pour une chenille magnifique. Camille aux manettes de la jéjette donne le rythme. Les filles agitent leurs drapeaux pendant que les pilotes enchainent les coups de volants. le spectacle est superbe !

Après 10 minutes de spectacle, nous voilà finalement arrivés devant le petit Palais. Voilà, ça y est le Tour 2016 est terminé. Dans les 2CV l’émotion est palpable, Dapi et Salomé ont bien du mal à cacher leurs larmes.

Sur l’ultime parking caravane, tout le monde se sert dans les bras. Il fait une chaleur de plomb face aux Invalides et la traditionnelle bataille d’eau de fin de Tour est cette année franchement bienvenue.

C’est l’heure des derniers chambrages et des ultimes bisous. L’équipe est à la fois fière d’avoir contribué cette année encore à l’histoire du Tour mais aussi terriblement triste que l’aventure se termine.

IMGP9310

Après un ultime cri de guerre « Cochon un jour, cochon toujours! » place au traditionnel destickage des camions avant que déjà nos anciens ne prennent déjà la route direction leurs maison respectives. Pour les autres, la soirée sera forcément un peu folle et il est fort probable que l’on fasse sauter quelques bouchons ! :)