Chaque jour sur le bord des routes du Tour de France, ils sont des centaines, parfois des milliers à nous encourager sur le bord des routes. Je ne parle pas des spectateurs en général, je parle d’une élite, la crème de la crème des supporters, les SUIVEURS !

Les suiveurs, ce sont des fanatiques de la route, en Juillet, leur train de vie est réglé comme une horloge, tôt le matin, ils installent leur décoration, leurs drapeaux. Bien souvent ils usent d’ingéniosité pour arriver à fixer ensemble leurs banderoles, fanions, pancartes autour de leur camping car sur leur « emplacement » comme ils l’appellent.

Et dès que la course est passée ils rangent tout leur matériel avant que la route soit de nouveau ouverte. Dès que la voiture balai est passée, ils sont sur le qui-vive pour prendre la route jusqu’à l’étape du lendemain. Chaque jour un nouveau spot, chaque jour de nouveaux voisins, une vie de bohème dans le luxe de leur camping car !

Certains d’entre eux ont travaillé toute l’année pour peaufiner leur déguisement, leur personnage ! Certains un peu plus bricoleurs fabriquent même des structures en bois pour tenir tout ça !

On parle toujours des cyclistes et de la caravane mais on oublie bien souvent ces héros de l’ombre sans qui la fête ne serait pas la même au mois de Juillet !

Pour en apprendre un peu plus, j’ai pris mes petites jambes, mon sac à dos et mon bob vichy et je suis parti en rencontrer quelques uns pour que vous les connaissiez un peu mieux ! Ce sont 4 couples qui m’ont accueilli ce matin là, Françoise et Michel, Joëlle et Christian, Marcelle et Jean-Claude et Françoise et Bruno, que je remercie d’ailleurs pour leur gentillesse !

Pour en savoir un peu plus sur leurs habitudes, je leur ai posé quelques petites questions ! Je vous laisse découvrir leurs réponses en image !