Ceux qui ont déjà eu la chance de vivre une étape à bord de la caravane du Tour l’auront déjà constater on voit des trucs complétement fous sur les routes du Tour de France ! Il y a les déguisements, les drapeaux, les cornes de brumes et aussi les acrobates venus se percher le plus haut possible !

Deux photographes ameturs dans le tracteur

Tous les moyens sont bons pour être certain de ne pas manquer le spectacle et j’imagine que le plus propice pour ne rien manquer du grand show est de prendre un peu de hauteur pour voir passer la caravane et quelques temps après les cyclistes ! Plus on est haut et plus on voit loin, non ?

Sur le toît de la semi-remorque avec les petits fauteuils de plage : Parfait !

Pour ces petits malins qui se hissent le plus haut possible, toutes les acrobaties sont bonnes : on grimpe dans la nacelle d’une grue, on monte un échafaudage la veille, on s’assoit tranquillement dans la pelleteuse d’un tracteur, sur le toit d’un camping car…  Pour les photographes embarqués à bord de la caravane (dont moi) il faut avoir les yeux partout et donc aussi en l’air pour éviter de rater un petit détail croustillant !

Le balcon est petit mais très bien situé !

Les plus veinards sont bien entendu ceux dont le balcon donne directement sur la route de l’étape ! Pour eux, c’est tout confort et bien souvent une verre à la main et avec les voisins qu’ils nous saluent depuis chez eux ! Quand ils ont vraiment de la chance une hôtesse Cochonou peux même tenter un jet de Croc’Sec à la verticale pour leur offrir une petite bouchée de saucisson afin d’accompagner l’apéro ! :-)

Une très jolie petite installation éphémère !

Pour ceux qui n’ont pas la chance de donner directement sur la route on se creuse les méninges et on trouve toujours une astuce pour prendre un peu de hauteur !

Ils ont même monté le parasol...

C’est aussi toutes ces petites folies de bord de route, ces installations éphémères et parfois un peu bancales qui font la magie du Tour de France !

Nina et son jolie sourire ! On croise les doigts !

Côté course, aujourd’hui la caravane relie Pau à Lourdes pour une étape de 152,5 kilomètres à la maison ! Et oui « à la maison » parce que bon nombre des membres de l’équipe sont originaires de Pau. Les cochons sont donc aujourd’hui un peu les régionaux de l’étape ! :-) Ma main à couper qu’on devrait aussi voir fleurir un bon paquet de messages personnels à l’attention des Cochonou puisque j’ai cru comprend que la famille et les copains seront là pour encourager les deuches !

Nina à bord de la 2CV fourgonette !

Malheureusement ce sera sans Nina qui ne pourra pas faire l’étape du Jour ! Victime d’une luxation de l’épaule hier, elle consulte aujourd’hui le médecin du tour pour voir ce qu’il en sera pour elle lors des prochains jours… On espère évidemment tous que c’est n’est pas trop grave et qu’on la retrouvera très vite à bord des 2CV !