Aujourd’hui c’était la 2ème journée de ce Tour de France 2010 et la 1ère véritable étape : 223,5 Km entre Rotterdam et Bruxelles, ça y est on est rentré dans le vif du sujet ! :)

Etape Rotterdam - Bruxelles

Pour ma deuxième journée au cœur de la caravane Cochonou j’ai eu la chance de monter à bord de la 2CV Limousine et de me laisser conduire par Damien à travers les Pays-Bas et la Belgique pour une balade magnifique entre terre et mer !

Rendez vous avec les autres équipes caravanes sur les coups de 9h sur le parking caravane. Les équipe s’organisent et préparent leurs véhicules pour la journée sous un soleil magnifique. Côté Cochonou, pendant que le reste de la team astique les deuches, Lolo et Fabien les 2 mécaniciens de l’équipe sortent la trousse à outils pour réparer in-extremis une pane de condensateur sur la 2CV Pick-up Charcutier !!! Et oui c’est aussi ça un Tour de France en 2CV ! Tout est rentré dans l’ordre (de justesse) pour le grande départ de la caravane à 10h20 !

Etape Rotterdam - Bruxelles

Et c’est parti pour la traversée des Pays Bas par la région du Delta, aux embouchures du Rhin, de la Meuse et de l’Escaut, connue pour les impressionnantes infrastructures construites par les Hollandais pour lutter contre les eaux ! Une balade entre terre et mer avec près de 8kms de parcours sur des ponts ! Au milieu d’une foule compacte et super accueillante j’ai quand même pu apercevoir quelques moulins… Magnifique !

Nous sommes ensuite arrivé en Belgique, en Flandre pour être précis ! Comme, Pierre, le « speaker-charcutier » Cochonou, a pu le crier une bonne dizaine de fois le long du parcours « C’est excellent ! Vous avez la frite nos amis belges ! ».
Et c’est vrai qu’ils étaient en grande forme : beaucoup, beaucoup de monde pour nous saluer sur l’intégralité du parcours ! Vraiment parfait !

Etape Rotterdam - Bruxelles

Arrivée ensuite dans Bruxelles sur les coups de 16h sous un soleil de plomb et devant une foule toujours aussi impressionnante ! Après un finish en « mode chorégraphie » sur la ligne d’arrivée, les deuches ont rejoint les autres équipes sur le parking caravane d’arrivée ! Après une journée pareille l’ambiance était un mélange de (bonne) fatigue et d’euphorie générale, surtout que la fin d’après-midi a viré à la bataille d’eau (bien méritée) !

Pour ma première vraie journée sur une longue étape du Tour, ce fut vraiment une journée extraordinaire ! Vivement demain !