Et oui, sur le Tour de France aussi il y a des transferts ! Attention, pas le genre de transfert qui se compte en millions d’euros ! Ici on comptera plutôt en kilomètres… :)

En 2012, le Tour de France fait très précisément 3 479 kilomètres (avant homologation définitive). C’est déjà pas rien pour nos petites deudeuches ! Mais, en réalité, il faudra vraisemblablement compter près de 5.000 kilomètres à parcourir au mois de Juillet ! La différence ? Et bien ce sont les fameux transferts d’un ville étape à une autre !

Transferts, vous avez dit transferts ?

Pour bien comprendre, il faut revenir un peu en arrière :

Le Tour de France compte 20 étape et un prologue. Il s’étend sur une période de 23 jours si l’on compte les journées de repos. Chaque étape part d’une ville de départ le matin vers la ville d’arrivée que nous atteignons en général en milieu d’après-midi.

Jusque là, vous vous dites rien de bien compliqué…

Petite pause champetre en cours de transfert...

Oui, mais le seul petit hic c’est que le Tour de France c’est une très grosse machine. Tous les jours ce sont plusieurs milliers de personnes qui se déplacent d’une ville à l’autre. Si l’on compte les équipes, leurs staffs, la caravane du Tour, les officiels du Tour de France, le journalistes etc, on arrive à près de 5.000 personnes !

Et ces 5.000 personnes il faut bien qu’elles dorment quelque part…
C’est là que les choses se compliquent un peu !

Lorsque la charmante petite bourgade d’Arc-et-Senans et ses 1.468 habitants accueille le Tour de France, pas besoin d’avoir fait math-sup pour sentir que mathématiquement tout le monde ne pourra pas loger en ville.
Après que les 5 hôtels-restaurants du coin aient été pris d’assaut par les officiels de chez ASO bien souvent plus d’un an à l’avance, reste 2 options : organiser un grand camping géant ou faire quelques kilomètres supplémentaires à la recherche du gite et du couvert ! :)

Tout se joue bien entendu plusieurs mois à l’avance, et l’équipe de Stéphane (en charge la logistique) fait chaque année des miracle pour nous éviter des transferts trop importants.

Tour de France 2012, l’année de tous les records !

Il arrive cependant que même en s’y prenant à l’avance et en s’organisant bien, le Tour ne nous laisse pas le choix ! C’est le cas notamment lorsque la ville d’arrivée le soir est éloignée de la ville de départ le lendemain matin.

Et cette année, la Grande Boucle 2012 nous réserve quelques belles escapades hors parcours !

Les liaisons entre Saint-Quentin et Epernay (124kms), entre Porrentruy et Arc-et-Senans (156 kms) promettent quelques belles siestes de fin de journée.

La sièste pendant les transferts du Tour !

Le transfert entre Brive-la-Gaillarde et Bonneval (418 kms) relève quant à lui du défi mécanique : après une étape de plus de 220 kilomètres sous le soleil de la Haute-Garonne, nos jolies deudeuches sont attendues le soir même en Eure-et-Loire ! Ca promet ! :)

L’étape du jour, le transfert et enfin la douche !

La question est en général dans toute les bouches le matin sur la parking de l’hôtel : « Combien de transfert ce soir ? ». – « 50 kilomètres, ah ben ça va alors ! » -« 125 kilomètres ! Et ben la douche c’est pas pour tout de suite ! »

Il faut savoir que l’équipe de la caravane part en général de l’hôtel sur les coups de 6 heures du matin. Direction la ville départ du jour ou commence une journée folle à sillonner les petites routes du Tour de France au rythme effréné de 45 km/heures de moyenne ! :)

Après une bonne journée au soleil, nous arrivons généralement en fin d’après midi dans la ville d’arrivée du jour. Les 2CV et leurs équipages quittent alors les routes balisées du Tour de France pour attaquer le trajet de transfert vers la prochaine ville étape.

dodo-2

Pendant le transfert, les hôtesses roupillent à l’arrière des 2CV, les chauffeurs papotent de l’étape du jour avec leur co-pilote, et pour ma part j’essaie de pianoter à l’arrière de la 2CV limousine pour vous faire mon compte rendu de la journée !

Le truc marrant c’est que forcément sur l’autoroute notre petite escadrille de 2CV vichy ne passe pas inaperçue !  Les klaxons et les salutations amusées nous accompagnent jusqu’à l’hôtel. :) A chaque halte dans une station service, il y a toujours quelques curieux qui profitent de l’occasion pour venir nous faire un petit brin de causette et prendre la photo avec l’équipe  !  Franchement sympa !

Si d’aventure cet été vous deviez croiser nos petites 2CV vichy sur la route de vos vacances, n’hésitez pas à venir nous dire bonjour !