Il fallait que ça arrive, la pluie a fait son apparition sur le Tour de France 2017. Pas une grosse pluie, non, mais c’est un petit crachin bien automnal qui nous accueillait ce matin au Départ de l’étape à Pau. Il en fallait plus pour rebuter nos cochons et surtout nos 2 bretons de service, Yannick et Caroline, qui ce matin se sentaient presque comme à la maison. :)

Pour l’étape du jour, les 2cv s’offrent un joli tour de montagnes Russes. 6 cols dont quelques grimpettes absolument mythiques du Tour de France. Il ne manquerait qu’un peu de soleil pour que ce soit le paradis sur Terre… Pour l’instant, sa ressemble un peu à un épisode de « Cochon dans la brume » ! :)

Dans la montée de Port de Ballès, l’ambiance est survoltée ! On y voit pas bien loin, mais juste assez quand même pour apercevoir que vous êtes très nombreux à encourager à vous êtres levés tôt pour venir encourager les 2Cv du Tour de France ! Merci à vous !

Les #2cv #cochonou dans la montée de Port Ballès ! C’est chaud ! #tdf2017 😜

Une publication partagée par Cochonou (@cochonouetvous) le


A peine basculés de l’autre côté de Port de Ballès c’est un ciel complètement dégagé qui s’offre à nous ! Magnifiques, les massifs pyrénéens pointent enfin le bout de leur nez. Le spectacle est superbe et c’est donc sous un superbe soleil que nous gravissons le mythique Col de Peyresourdes !

Comme on pouvait s’y attendre l’ambiance dans l’ascension du célèbre col est complètement folle ! Le public est monté il y a déjà 1 ou 2 jours et est bien déterminé à mettre la main sur un bob Cochonou ou quelques petits saucissons secs ! Les filles perchées dans leur 2CV se démènent pour contenter le plus grand nombre et rassasier les gourmands ! :)

Col de Peyresourde, énorme ambiance pour les #2cv #cochonou ! 👌😍 #tdf2017
Une publication partagée par Cochonou (@cochonouetvous) le

Une belle étape du Tour ne peut se terminer sans une jolie petite anecdote souvenir… et bien figurez vous qu’on en tient une bien belle ! Dans l’ultime ligne droite de Peyragudes, Justin qui pilote la 2CV de tête a eu le malheur de caler. Pas de bol ! La pente est tellement raide que nous devons les abandonner dans les derniers 400 mètres. La 2Cv charcutière de Yannick pourra finalement redémarrer quelques minutes plus tard grâce à l’aide du public qui aura été invité à les pousser sur quelques mètres. Très bon souvenir !

Quand ta #2cv cale dans la dernière ligne droite de Peyragudes ! #cochonou #tdf2017

Une publication partagée par Cochonou (@cochonouetvous) le