Qu’à cela ne tienne, on est passés au travers des gouttes. Au parking caravane, chacun joue son rôle, les garçons filent au café et les filles font les derniers réglages capillaires, une chorégraphie de groupe et c’est parti, nous quittons définitivement les Alpes pour ce Tour de France 2018.

IMGP5871

Sur la route, des dizaines et des dizaines de pancartes. Nous pensons partir pour une étape de plaine calme, mais les hôtesses Cochonou voient tellement de drapeaux et de pancartes qu’elles n’arrêtent pas, le saucisson et les bobs coulent à flot ! Vos encouragements et votre imagination nous donnent du beaume au coeur et chaque jour, nous avons hâte de remonter dans nos deudeuches pour découvrir les nouvelles surprises que vous nous réservez.

Au départ, le temps était menaçant, mais après quelques gouttes ayant à peine effleurées le pare-brise de la limousine, c’est le soleil qui a fini par s’imposer après Grenoble. Au passage, j’en profite pour remercier le public Grenoblois qui s’était rassemblé pour l’évènement, un vrai bain de foule !
Nous découvrons dans cette étape de magnifiques paysages, entre champs de tournesols, de maïs, de blé ou encore d’immenses vergers de Noyers (spécialité de la région Grenobloise).

En plus de toutes ces petites attention, cette météo très clémente et ces paysages champêtres, nous avons eu une très belle surprise en traversant le village Isèrois de Pont-en-Royans. Si vous avez l’occasion, passez y faire un tour!