Ce matin, au départ, les Brestois sont les premiers surpris. Un soleil digne de la Californie accueille le Tour. Il est encore tôt mais on frôle déjà les 30 degrés. De mémoire de local on a rarement vu ça !

Pour le passage des 2CV, Brest tout entier s’est donné RDV dans la magnifique montée des remparts. Entre le ciel bleu, la mer bleu azur et quelques jolis cumulus tout blanc: la carte postale est parfaite !

Départ de l’étape sur les remparts de Brest ! #tdf2018 #letour #2cv #cochonou

Une publication partagée par Cochonou (@cochonouetvous) le

Comme le veut la tradition les bretons ont accueilli le passage du Tour avec une ferveur toute particulière. Il n’est de secret pour personne qu’ici on est en terre de vélo. La ferveur fait plaisir à voir et nos petites deudeuches vichy sont accueillies en vedettes !

Notre jolie camionnette aux couleurs de notre partenariat avec le groupement d’éleveurs Label Rouge ne passe pas inaperçue ! Ici on est fier de ses origines mais aussi de ses cochons ! Ca tombe très bien, le saucisson Cochonou Label Rouge est fabriqué avec des éleveurs bretons. Pour ceux qui ne l’ont pas encore regardée, je vous conseille vivement notre websérie « passion saucisson » qui explique tout ça !

Le public est aussi au RDV dans le sous bois de la Côte de Roc’h Trévezel ! On ne compte plus le nombre de drapeaux bretons en bord de route, c’est impressionnant. Quelques petites mélodies de binious nous parviennent au milieu des cris enthousiastes.

Il y a du monde pour voir passer les deuches dans le Morbihan ! #2cv #cochonou #tdf2018 #letour

Une publication partagée par Cochonou (@cochonouetvous) le

Nous quittons le Finistère pour le Morbihan et les Côtes-d’Armor. L’ambiance est toujours aussi brulante un peu comme le soleil qui nous accompagne depuis déjà 6 jours. Les filles se régalent, les chauffeurs sont concentrés et Fabien notre speaker de choc s’applique à bien prononcer le nom de tous les petits villages traversés. On a essayé aussi dans la limousine et quand on ets pas breton, c’est loin d’être simple ! :)

Après un peu plus de 4 heures de route nous voilà au pied du tant attendu Mur de Bretagne ! Une pente impressionnante de 2 kilomètres droite comme une piste de décollage. Les deudeuches prennent de l’élan et voilà c’est parti ! Portées par la foule bouillonnante, les petites 2CV Cochonou ne font qu’une bouchée du mur spectaculaire qui se présente devant elles !

Les 2CV Cochonou dans le terrible Mur de Bretagne ! #tdf2018 #2cv ##cochonou #letour

Une publication partagée par Cochonou (@cochonouetvous) le

Les filles font pleuvoir des bobs Cochonou et des saucissons ! Les chauffeurs le pied enfoncé sur l’accélérateur jouent du klaxon. Le public breton quant à lui nous offre un finish à la hauteur de sa réputation ! Un régal !