Ce jeudi matin là, il pleut sur le Beaujolais, mais ça ne chagrine pas Gégé qui selon lui a souvent le même temps sur la côte Basque. Nous partons en direction de Corcelles-en-Beaujolais à quelques kilomètres de Villefranche-sur-Saône d’où s’élancera le lendemain le 14ème Marathon International du Beaujolais.

A peine eu le temps de se perdre entre les vignes et nous voilà devant un superbe Château du XI siècle, ni une ni deux, nous voilà garés sur les pavés juste devant son entrée et je peux vous dire que c’est impressionnant !

Nous sommes accueillis par Rollande qui nous convie à une visite audioguidée, l’occasion pour nous de nous promener autour du château, dans les différentes salles et jusque dans l’ancien chai. L’endroit est grandiose, on se sent replongés à l’époque médiévale. Je vous avoue que j’ai eu beaucoup de mal à raisonner Gégé qui se sentait comme chez lui et parlait déjà d’y emménager.

Après cette petite visite Rollande nous propose une petite dégustation, que nous ne savons bien évidemment pas refuser… Oui, il faut rappeler que la veille dans la région, on dégustait le célèbre Beaujolais Nouveau.
Comme à notre habitude, nous ne sommes pas venus les mains vides et c’est avec quelques tranches de Cochonou « Le Classique » que nous dégustons les classiques de la maison.

cochonou-beaujolais-balade-gourmande-corcelles-7

Pour les amoureux de vin, vous pourrez entre autres trouver au Château de Corcelles de très bons Beaujolais bien sûr (rouge et blanc), mais aussi un très bon rosé mais encore du Brouilly ou du Gammay pour les puristes !!

Pendant ce petit moment de partage, nous avons eu la plaisir de rencontrer Dominique qui assure l’estampillage à la cire et la mise en place des étiquettes sur chaque bouteille qui sort du château.

 

Au château de Corcelles, on sent flotter une vraie passion pour le vin et une vraie volonté de conservation du patrimoine. Si vous avez l’occasion d’y faire un tour, n’oubliez pas d’aller vous promener dans le parc du château !

On a laissé la petite deudeuche en liberté quelques instants et il faut dire qu’elle se noyait presque dans le paysage !

cochonou-beaujolais-balade-gourmande-corcelles-9

Un grand merci au Château de Corcelles et à ses employés pour son accueil, n’en doutez pas, nous reviendrons par là !