Il y a des weekend à ne pas rater ! Entre l’arrivée du Beaujolais Nouveau et le non moins célèbre Marathon du Beaujolais c’est à Villefranche sur Saône qu’il fallait être ce Samedi !

Il ne faisait froid que sur le thermomètre. Le Gamay et l’Esprit de fête auront pris le dessus et offert une vague de chaleur humaine comme on en vit que trop rarement ! Quelle ambiance les ami(e)s !

IMGP7562

Imaginez un peu que pendant un weekend, se sont pas moins de 15.000 coureurs venus du monde entiers qui investissent les rues de la petit bourgade de VilleFrance s/ Saône. Si on compte les copains venus pour encourager (et boire des coups) ça nous fait un peu plus de 25.000 personnes bien déterminées à faire de ce weekend une grande fête !

Alors que les marathoniens ont pris le départ plus tôt dans la matinée, les coureurs du semi-marathon s’échauffent sur la ligne de départ. A en juger par la qualité des déguisements et la taille XXL des sourires, aujourd’hui, ce n’est pas le chrono le plus important.

IMGP7528

En plein coeur de l’action, notre 2CV Cochonou accompagnée de son fidèle mécano Jéjé font sensation. Tout le monde veut sa photo souvenir avant de prendre le Départ !


Voir cette publication sur Instagram

Top départ du #marathondubeaujolais 2018 ! Toujours aussi énorme ! 😂👏🏻#marathondubeaujolais #cochonou #beaujolais

Une publication partagée par Cochonou (@cochonouetvous) le

A midi pétante, le départ est donné ! Une foule de toute les couleurs et carrément hilare prend le départ. C’est totalement farfelu, hyper bon enfant et même la petite cinquantaine de « pro », aux coude à coude sur la ligne de départ, se plient au jeu de la holà  ! Génial !

IMGP7590

Entre les déguisements plus ou moins pratiques, la dégustation de saucisson, fromage, grattons et surtout beaujolais nouveau dans la douzaine de ravitaillements proposés, il faudra savoir tenir la distance. Même si on est là pour se marrer, l’épreuve sportive est plus difficile qu’il n’y paraît : les chemins sont vallonnés, caillouteux et on est parfois pas loin du trail.

Bien installé sur la place des Arts, le Bar à Saucisson se plie avec plaisir à la tradition locale du machon. Entre 2 verres de primeur, on vient y déguster une petite tranche de saucisson et papoter avec l’équipe. L’occasion de recroiser bon nombre d’entre vous qui ont pu nous voir passer cet été sur le Tour de France.

IMGP7605

Précisons que nous venons à Villefranche sur Saône en voisins ! Saint Symphorien sur Coise est situé à quelques kilomètres. Pendant que Stéphane saucissonne, ça parle fort, on négocie des bobs Cochonou et on discute Tour de France ! C’est la fête au village et on adorer ça !

Après quelques heures de courses, une avalanche de joyeux lurons déboule en ville sous les applaudissements du public. Dans la rue centrale de Villefrance, la foule est dense et on sent que les locaux ont a coeur de faire perdurer la tradition d’accueil beaujolaise.